Carignan

CARIGNAN (2,5 ha)

Ce cépage du Sud de la France s’associe particulièrement bien aux cépages corses pour la production de vins rouges, lui apportant de la structure tout en permettant de contrôler le degré alcoolique. Il représente 10% de la surface du Domaine.

C’est le premier cépage de vin français, avec plus de 150 000 ha, mais son importance tend à diminuer dans les appellations méridionales.

DESCRIPTION

– Bourgeonnement épanoui, aplati, cotonneux blanc à liseré carminé.
– Jeunes feuilles jaunâtres, cotonneuses, devenant brillantes et minces en grandissant.
– Feuilles très grandes, tourmentées, très gaufrées autour du point pétiolaire et finement bullées, quinquelobées profondément avec des sinus latéraux étroits et à fonds aigus, sinus pétiolaire en U moyennement ouvert ; dents anguleuses, grandes, étroites ; limbe aranéeux en pelote à la face inférieure. A l’automne, le feuillage rougit en partie, notamment sur les bords des dents.
– Rameaux vigoureux, vert clair avec de légères stries longitudinales brunes, aranéeux au sommet ; noeuds bombés, proéminents ; vrilles grandes et fortes.
– Grappes assez grosses, cylindro-coniques, compactes, ailées avec un pédoncule lignifié ; baies sphériques, moyennes, noir bleuté à peau épaisse et astringente, jus sucré, incolore à saveur un peu fade.

APTITUDES CULTURALES

– Débourrement tardif.
– Maturité tardive.
– Plant vigoureux à port dressé, peut se conduire en gobelet ou en palissage.
– Très sensible à l’oïdium, sensible au mildiou et aux vers de la grappe.
– Production moyenne en coteaux avec degrés corrects, élevée en plaine avec degrés faibles.

APTITUDES OENOLOGIQUES

– Vin coloré, bien charpenté, un peu astringent, rustique.
– Amène une certaine structure dans les assemblages.
– Cépage très bien adapté à la macération carbonique.